Agent ou instigateur

De MultiGram
Révision datée du 16 novembre 2020 à 11:05 par Annick Englebert (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

L’agent ou instigateur (appelé aussi parfois sujet sémantique) est celui qui initie, provoque ou est responsable du procès exprimé par le verbe, par opposition au patient, qui subit les effets du procès exprimé par le verbe.

Le plus souvent, l’agent se confond avec le sujet grammatical de la phrase ; c’est notamment le cas à la voix active :

Agathe a cassé le vase qui était sur la table.
Jules ouvre la fenêtre de sa chambre.

Dans une phrase dont le verbe est au passif, l’agent s’exprime au moyen du complément d’agent, introduit par la préposition par (et occasionnellement par la préposition de) :

La victoire a été remportée par l’équipe d’Irlande.
Agathe est appréciée par tous ses voisins / de tous ses voisins.

Contrairement à l’expression du sujet grammatical, l’expression du complément d’agent n’est pas obligatoire, de sorte que la voix passive peut être utilisée comme moyen pour passer sous silence l’agent,

  • quand on ne le connait pas :
Le vase est cassé.
  • quand on juge peu utile de le mentionner :
Le gigot doit être désossé avant d’être farci. 
(peu importe par qui)
  • quand on préfère le taire :
Des questions idiotes ont été posées au vainqueur. 
(je préfère ne pas vous dire le nom du journaliste)

Une autre manière de passer l’agent sous silence est le recours à l’ergatif, dans laquelle le sujet grammatical n’est pas l’agent du procès exprimé par le verbe :

Le vase de Jules a cassé.
Le soufflé d’Agathe a raté. 
Les impôts de Jules ont augmenté.
La fièvre d’Agathe a diminué.