Différences entre versions de « Phrase interrogative »

De MultiGram
m (Remplacement de texte — « ’ » par « ' »)
 
(Une version intermédiaire par un autre utilisateur non affichée)
Ligne 10 : Ligne 10 :
 
#  [[Question négative|Questions négatives]]
 
#  [[Question négative|Questions négatives]]
 
#  [[Questions dans la conversation]] ("... ou si ?", "ah, bon ?")
 
#  [[Questions dans la conversation]] ("... ou si ?", "ah, bon ?")
#  [[Tag|Questions "Tag"]] (= "n’est-ce pas ?")
+
#  [[Tag|Questions "Tag"]] (= "n'est-ce pas ?")
 
#  [[Question indirecte|Questions indirectes(rapportées, subordonnées)]]  
 
#  [[Question indirecte|Questions indirectes(rapportées, subordonnées)]]  
#  [[Requêtes, Suggestions]]
+
#  [[Requêtes, suggestions]]
  
 
[[Catégorie:Phrase simple]]
 
[[Catégorie:Phrase simple]]

Version actuelle datée du 24 février 2015 à 09:59

Une assertion/affirmation peut être changée en question par l'intonation (anglais parlé) ou par l'usage d'un point d'interrogation (anglais écrit), p.ex.:

She's coming tomorrow ?
Elle compte venir demain ?

mais le procédé étant moins courant en anglais, ce genre de question ne retiendra pas notre attention. Nous distinguerons plusieurs types de questions, marquées par leur structure grammaticale:

  1. Questions partielles ("wh- questions")
  2. Questions totales ("yes / no questions")
  3. Questions négatives
  4. Questions dans la conversation ("... ou si ?", "ah, bon ?")
  5. Questions "Tag" (= "n'est-ce pas ?")
  6. Questions indirectes(rapportées, subordonnées)
  7. Requêtes, suggestions