Er

De MultiGram
Aller à : Navigation, rechercher

Er  "présentatif"

(voir aussi: => "Il y a ..." et "accord sujet - verbe : aspects contrastifs").
Le "er présentatif" s'emploie dans les assertion existentielles ("Er is ..." = "Il y a") comme sujet "grammatical" introduisant un sujet "réel," ou comme sujet "temporaire" introduisant une subordonnée sujet plus loin dans le phrase, où ce sujet reçoit davantage d'attention ou de valeur informative.

dans des phrases à sujet indéfini

Le plus souvent, le sujet "réel" est indéfini :

Er staat iemand in de weg.
Il y a quelqu'un dans le chemin.

Er zijn geen wolken aan de hemel.
Il n'y a pas de nuages dans le ciel.

Er zat nog een beetje wijn in zijn glas.
Il restait un peu de vin dans son verre.

- Er gebeurt hier nooit iets. - Wel, binnenkort komt er een kermis.
- Il ne se passe jamais rien ici. - Eh bien, bientôt il y aura une foire.

Wie heeft er suiker in de erwtensoep gedaan ?
Qui a mis du sucre dans la soupe aux pois ?

dans des phrases à sujet défini

Er + sujet défini est plus rare, mais peut être employé pour des situations habituelles ou acquises, indiquées par des adverbes tels que "steeds" ou "altijd".

Iedereen is het eens over het principe, maar er blijft nog steeds de vraag wie dat allemaal gaat bekostigen.
Tout le monde est d'accord sur le principe, mais il subsiste toujours la question de savoir qui va financer tout cela. 

Er is nog steeds de concurrentie waar we rekening mee moeten houden.
Il y a toujours la concurrence dont il faut tenir compte.

Er is nog altijd de politie bij wie je indien nodig terecht kunt.
Il y a tojuours la police à laquelle tu peux t'adresser s'il le faut.

dans des phrases passives

Er présentatif est employé dans des phrases passives à l'agent indéfini, qui en français se traduit le plus souvent par "on":

Er werd op de deur geklopt.
On frappa à la porte.

Er werd verteld dat hij dood was.
On raconta qu'il était mort.

Er wordt beweerd dat hij niet van meisjes houdt. 
On prétend qu'il n'aime pas les filles.

dans des phrases sans sujet

Er présentatif peut aussi être employé dans des phrases avec zijn ou vallen + nom + te + infinitif.

Er is niets te zien of te beleven.
Il n'y a rien à voir ou à vivre.

Er viel hier vast wel iets te verdienen.
Il y avait sûrement quelque chose à gagner par ici.

Er  "locatif"

Comme le français "y", la pro-forme "er" peut se substituer à un adverbe ou complément circonstanciel de lieu:

Het instrumentenmuseum ?  We zijn er al eens geweest, maar we willen er nog eens heen.
Le musée des instruments ?  Nous y sommes déjà allés une fois, mais nous voulons encore y retourner.

Kunnen we er ook iets te eten krijgen ?
Y a-t-il moyen d'y manger quelque chose aussi ?

Er  "quantitatif"

Comme le français "en", la pro-forme "er" peut se référer à un nom dont on veut spécifier la quantité. Il est alors suivi d'un numéral ou d'un quantificateur:

Ik heb drie kinderen. Ik had er eigenlijk graag vier gehad.
J'ai trois enfants.  En fait j'aurais bien aimé en avoir quatre.

De meeste mensen hebben vijf vingers aan elke hand, maar sommige mensen hebben er zes.
La plupart des gens ont cinq doigts à chaque main, mais certaines personnes en ont six.

Neen, er is er geen (meer).
Non, il n'y en a pas (plus).

Er + préposition

La pro-forme "er" peut se combiner avec une préposition, pour former un adverbe pronominal, qui peut être scindé ou non :

Ik heb ervan geproefd.
J'en ai goûté.

Heb jij erop gewacht ?
L'as-tu attendu ?

Er is geen sprake van.
Il n'en est pas question.

Er komen nog andere kosten bij.
Il s'y ajoute encore d'autres frais.

Place de er dans la phrase

Place du Er  "présentatif"

Le "er présentatif" prend la position initiale (Er + verbe ou auxiliaire + sujet réel) dans les phrases (notamment existentielles) à stucture standard  (= non marquée), et la position post-verbe ou post-auxiliaire dans les phrases à structure inversée: ("complément circonstanciel + verbe ou auxiliaire + er + sujet réel" ou "mot interrogatif + verbe ou auxiliaire + er + éléments de fin de phrase"). Dans les subordonnées, le groupe verbal entier est rejeté en fin de proposition :

Er zit een kat in de boom.
Il y a un chat dans l'arbre

Soms komt er een boot langs.
Parfois il passe un bateau.

Wat kan er nog meer gebeuren ?
Que peut-il encore se passer d'autre ?

Ik weet dat er niemand thuis is.
Je sais qu'il n'y a personne à la maison.

Ze vroeg of er iemand vrij was om een handje toe te steken.
Elle demanda s'il y avait quelqu'un de libre pour donner un petit coup de main.

Place du er  locatif, quantitatif et prépositionnel

Dans la proposition principale, "er" se place après la séquence S + V (= sujet + verbe ou auxiliaire) ou, dans les phrases à structure inversée, après la séquence V + S:

Ik kon er niet blijven zitten. (locatif)
Je ne pouvais pas y rester assis.

Vandaag heb ik er vijf gekocht. (quantitatif)
Aujourd'hui j'en ai acheté cinq.

Wat denk je ervan? (prépositionnel)
Qu'en penses-tu ?

Dans la subordonnée, l'ordre est S + "er" + V (= verbe ou auxiliaire) + éléments de fin de phrase:

Ik dacht dat ik er nooit zou geraken. (locatif)
Je croyais que je n'y arriverais jamais.

Hij wist dat ze er nog een paar had verstopt. (quantitatif)
Il savait qu'elle en avait encore caché quelques-uns.

Het spreekt vanzelf dat we er rekening mee zullen moeten houden. (prépositionnel scindé)
Il va de soi que nous allons devoir en tenir compte.